Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 19:20
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022

Cette course de grand fond était mon objectif de 2020. Intermède COVID passé, il a fallu se re-focaliser sur la bête, comme ils disent. En effet, ce parcours magnifique se mérite et ne laisse pas la place à l'approximation. De l'Ardèche, je ne connaissais que le tour du stade de Privas, parcouru durant 2 fois 6 jours, en 2014 et 2016. Sur ce week-end de début juin, il y avait un soleil de plomb, à en faire fondre le bitume, des sacrés "patates", des paysages grandioses, des bénévoles aux petits soins, et une envie irrépréssible de ne pas succomber à la tentation du relâchement. 36h sans un instant de sommeil marque un brin son homme.

ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022
ULTRA ARDECHE_ALBOUSSIERE_222KM 4500D+_4 & 5 JUIN 2022

Je suis parti de Buxerolles, le jeudi 2 juin à 13h30. Arrivée à Ibis Budget de Valence à 20h. Une bonne et longue nuit de repos, avant de gagner Alboussière après le déjeuner du vendredi. Pour une fois que je suis le premier au retrait du dossard ! Le temps d'un peu de causette, puis installation de la tente dans le camping et préparation de la tenue de course et des sacs qui seront déposés dans 5 points de contrôle intermédiaires. A partir de 20h, diner commun et briefing. Extinction des feux à 23h pour un réveil à 4h. Bilan, seulement 2h de vrai sommeil. La forme est là. Le samedi 4 juin, départ des hostilités à 6h avec pleins d'incertitudes en tête, mais avec une grande concentration.

Au fil des premières heures, il fut facile de se rendre compte du poids de la chaleur naissante. Conjuguée au profil du parcours, il n'a pas fallu tarder à gérer hydratation, re-minéralisation, nourriture et économie d'énergie corporelle. Les étapes au 35km, 50km, 71km (col de l'Ardéchoise, 1184m) ne passèrent pas sans douleurs musculaires, accoutumance digestive un peu difficile, doute capacitaire. Mais une fois atteint la BH3 au 95km, juste après le mont Gerbier-de-jonc, 1417m, vers 20h, une porte s'est ouverte vers une route sans limite. A la fraicheur relative du soir et encore plus quand la nuit s'est pointée, je me suis senti ressuscité. Et franchement jusqu'à l'aube, j'ai bien cavalé, et bu une bonne quantité de café. Pas un oeil qui a eu envie de se fermer. Juste une fois, le cerveau qui déconnecte et les jambes qui font n'importe quoi. Le souvenir aussi d'en avoir bavé sévère pour grimper au col de Juvinas, 718m. Heureusement cette résurrection, car cela m'a permis de tenir les barrières horaires à distance. En effet, tout le samedi, et maintenant que la nuit s'est éteinte, le dimanche s'annonçait tout autant de plomb. Je fondais comme une glace, parfois séché sur pied, à une allure de limace, prêt à mettre un genou sur le bitume fondu comme dans la montée vers Chalencon, 192km ou à Châteauneuf de Vernoux, 205km. Avec l'orage qui menaçait, j'espérais la pluie pour rafraichir la marmite. Vers le km 200, mon voeux fut exaucé mais en forçant le trait. Enorme averse d'eau et de glaçons piquants. L'écurie était à 20km et cela sentait bon. L'arche d'arrivée au camping pointait au loin. Cette boucle m'aura fait visiter une partie de l'Ardèche en accéléré. Des paysages sauvages, authentiques, abruptes, exigeants; et ça monte, et ça descend, et ça remonte ! Ca y est, c'est gagné, accueilli dignement par Laurent, l'initiateur de cette folle aventure. Et moi, fier quand même, de recevoir l'ardoise ciblée 222.

Après une bière salvatrice, une photo du Jean mimi au béret, retour à la tente. Pas facile de mettre les choses en ordre dans la tête, de trouver les affaires de douche, de rechange. 38h sans dormir, voilà l'explication. Enfin la douche, puis soin des ampoules aux pieds, puis le besoin de fermer un oeil en attendant le diner. Un super moment ce diner, où toute la famille de l'UA 2022 était présente. Finishers, DNF, bénévoles. Remise des récompenses en parallèle. L'envie de prolonger la soirée en taillant la discute. Cette parenthèse Ardéchoise fut un grand moment de bonheur.

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 18:34

Ultime course longue d'entrainement à l'UA 2022.

Train de sénateur, arrêts ravitaillement longs, sieste en début d'après midi, l'idée n'était pas de finir "défoncé", mais plutôt de maitriser et garder des forces. A part la grimpette au 72ième km vers le promontoire du cingle de Trémolat, qui m'a quand même séché, j'ai pu terminer serein.

Départ de la course donné à 5h, arrivée pour moi à 18h15, douche puis repas à suivre, départ en voiture du site à 20h, arrêt pour dormir 30' à Angoulême, arrivée à Buxerolles à 0h10', couché 1h, levé à 8h, au rendez-vous des Mille Pattes à 9h, pour 16km à très bon train.

Que du bonheur !

 

ULTRA TRAIL DU PERIGORD_88KM 2600D+_LALINDE_7 MAI 2022
Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 18:24

Cette course nature le samedi avec le marathon enchainé le dimanche, était une étape supplémentaire de mon plan d'entrainement à l'UA 2022.

Au total 105 km de bonheur et de partage avec Ludo et toute l'équipe des Mille Pattes.

Bilan 63km en 7h08' et le marathon en 4h15'.

TRAIL DES CHATEAUX DE LA LOIRE_63KM 400D+_CHEVERNY_2 AVRIL 2022
TRAIL DES CHATEAUX DE LA LOIRE_63KM 400D+_CHEVERNY_2 AVRIL 2022
TRAIL DES CHATEAUX DE LA LOIRE_63KM 400D+_CHEVERNY_2 AVRIL 2022
Partager cet article
Repost0
15 mars 2022 2 15 /03 /mars /2022 21:54

7ème fois que je participe à ce beau Trail de début de saison.

L'idée était d'inclure le Vulcain dans ma préparation trois mois avant l'Ultra Ardèche.

Je m'attendais à puiser dans mes maigres réserves pour boucler ce périple volcanique.

En effet, seulement 35km parcourus dans le confort, puis ce fut une succession de hauts et de bas, avec des jambes lourdes, pas de rythme puis pour finir, des cuisses explosées.

Un bon entrainement tout de même, en 12h31'.

Je ne suis pas encore prêt à affronter les routes Ardéchoises, ... mais ça, je le savais déjà !

Parfois, on dirait que je vole sur la chaine des puits, mais ce n'est qu'illusion. Belle journée de partage avec mon compère Ludo.
Parfois, on dirait que je vole sur la chaine des puits, mais ce n'est qu'illusion. Belle journée de partage avec mon compère Ludo.
Parfois, on dirait que je vole sur la chaine des puits, mais ce n'est qu'illusion. Belle journée de partage avec mon compère Ludo.
Parfois, on dirait que je vole sur la chaine des puits, mais ce n'est qu'illusion. Belle journée de partage avec mon compère Ludo.
Parfois, on dirait que je vole sur la chaine des puits, mais ce n'est qu'illusion. Belle journée de partage avec mon compère Ludo.

Parfois, on dirait que je vole sur la chaine des puits, mais ce n'est qu'illusion. Belle journée de partage avec mon compère Ludo.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 10:59

L'objectif de l'année. Un seul but : arriver à RIUMAR, face à la mer.

Mission accomplie : 450km _ 55h12'

VIA IBERICA_24 AU 30 OCT 2021_450KM 7000D+

Le rendez-vous à Urdos, samedi 23 octobre à 17h.

Arrivée des Poitevins et Bordelais à Urdos, puis retrait des dossards, dépôt des sacs dans les chambres à l'hôtel des voyageurs, briefing du grand chef Gilles, apéro des régions, et pour finir, un copieux diner du terroir.
Arrivée des Poitevins et Bordelais à Urdos, puis retrait des dossards, dépôt des sacs dans les chambres à l'hôtel des voyageurs, briefing du grand chef Gilles, apéro des régions, et pour finir, un copieux diner du terroir.
Arrivée des Poitevins et Bordelais à Urdos, puis retrait des dossards, dépôt des sacs dans les chambres à l'hôtel des voyageurs, briefing du grand chef Gilles, apéro des régions, et pour finir, un copieux diner du terroir.

Arrivée des Poitevins et Bordelais à Urdos, puis retrait des dossards, dépôt des sacs dans les chambres à l'hôtel des voyageurs, briefing du grand chef Gilles, apéro des régions, et pour finir, un copieux diner du terroir.

Etape 1 : URDOS - JACA _ 45.1km D+1000m

Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.
Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.
Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.
Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.
Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.
Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.

Petit stress du 1er matin, la mise en bouche, départ en descente puis droit dans la pente vers le col du Somport ... 5h11' après le départ, une bonne bière en territoire Espagnol avec les amis Poitevins, bienvenue en Aragon.

Etape 2 : JACA - FISCAL _ 45.6km D+1120m

Seconde étape de mise en jambe, bien gérée, avec une descente finale à fond ... 5h08', le droit de lézarder au soleil en dégustant une bonne salade concoctée par Xavier.
Seconde étape de mise en jambe, bien gérée, avec une descente finale à fond ... 5h08', le droit de lézarder au soleil en dégustant une bonne salade concoctée par Xavier.

Seconde étape de mise en jambe, bien gérée, avec une descente finale à fond ... 5h08', le droit de lézarder au soleil en dégustant une bonne salade concoctée par Xavier.

Etape 3 : FISCAL - ALQUEZAR _ 77km D+1570m

Départ nocturne, on ne voit pas les montées, c'est mieux. Etape de costaud, passée sans encombre, avec prudence, régularité et concentration ... 9h30' pour atteindre le graal, un village magnifique et haut perché.
Départ nocturne, on ne voit pas les montées, c'est mieux. Etape de costaud, passée sans encombre, avec prudence, régularité et concentration ... 9h30' pour atteindre le graal, un village magnifique et haut perché.
Départ nocturne, on ne voit pas les montées, c'est mieux. Etape de costaud, passée sans encombre, avec prudence, régularité et concentration ... 9h30' pour atteindre le graal, un village magnifique et haut perché.
Départ nocturne, on ne voit pas les montées, c'est mieux. Etape de costaud, passée sans encombre, avec prudence, régularité et concentration ... 9h30' pour atteindre le graal, un village magnifique et haut perché.

Départ nocturne, on ne voit pas les montées, c'est mieux. Etape de costaud, passée sans encombre, avec prudence, régularité et concentration ... 9h30' pour atteindre le graal, un village magnifique et haut perché.

Etape 4 : ALQUEZAR - SARINENA _ 68.8km D+540m

Au départ de cette étape, après 4 nuits sans véritablement dormir, le Jean-mimi est au creux de la vague, il faut s'accrocher à Ludo, puis la pêche revient vers la fin ... 8h15'
Au départ de cette étape, après 4 nuits sans véritablement dormir, le Jean-mimi est au creux de la vague, il faut s'accrocher à Ludo, puis la pêche revient vers la fin ... 8h15'
Au départ de cette étape, après 4 nuits sans véritablement dormir, le Jean-mimi est au creux de la vague, il faut s'accrocher à Ludo, puis la pêche revient vers la fin ... 8h15'

Au départ de cette étape, après 4 nuits sans véritablement dormir, le Jean-mimi est au creux de la vague, il faut s'accrocher à Ludo, puis la pêche revient vers la fin ... 8h15'

Etape 5 : SARINENA - CASPE _ 77.8km D+610m

Etape dédiée au renforcement du mental, un no man's land, des zones arides, de très longues lignes droites, concentration maximum sur le seul objectif de la journée : regarder devant ses pieds et boire une gorgée tous les kilomètres ... 9h25'
Etape dédiée au renforcement du mental, un no man's land, des zones arides, de très longues lignes droites, concentration maximum sur le seul objectif de la journée : regarder devant ses pieds et boire une gorgée tous les kilomètres ... 9h25'
Etape dédiée au renforcement du mental, un no man's land, des zones arides, de très longues lignes droites, concentration maximum sur le seul objectif de la journée : regarder devant ses pieds et boire une gorgée tous les kilomètres ... 9h25'

Etape dédiée au renforcement du mental, un no man's land, des zones arides, de très longues lignes droites, concentration maximum sur le seul objectif de la journée : regarder devant ses pieds et boire une gorgée tous les kilomètres ... 9h25'

Etape 6 : CASPE - EL PINELL DE BRAI _ 69km D+1000m

 Au revoir l'Aragon, bienvenue en Catalogne, bon rythme sur la journée, le vent de la fin commence à souffler ... 8h30'
 Au revoir l'Aragon, bienvenue en Catalogne, bon rythme sur la journée, le vent de la fin commence à souffler ... 8h30'

Au revoir l'Aragon, bienvenue en Catalogne, bon rythme sur la journée, le vent de la fin commence à souffler ... 8h30'

Etape 7 : EL PINELL DE BRAI - RIUMAR _ 70km D+740m

La der promettait d'être bienveillante, mais le dernier col après Tortosa a eu raison de mes forces, une galère de 30km, terminée avec Christian, le matador gentleman Poitevin ... et enfin Riumar, les pieds dans l'eau : 9h10'
La der promettait d'être bienveillante, mais le dernier col après Tortosa a eu raison de mes forces, une galère de 30km, terminée avec Christian, le matador gentleman Poitevin ... et enfin Riumar, les pieds dans l'eau : 9h10'
La der promettait d'être bienveillante, mais le dernier col après Tortosa a eu raison de mes forces, une galère de 30km, terminée avec Christian, le matador gentleman Poitevin ... et enfin Riumar, les pieds dans l'eau : 9h10'
La der promettait d'être bienveillante, mais le dernier col après Tortosa a eu raison de mes forces, une galère de 30km, terminée avec Christian, le matador gentleman Poitevin ... et enfin Riumar, les pieds dans l'eau : 9h10'

La der promettait d'être bienveillante, mais le dernier col après Tortosa a eu raison de mes forces, une galère de 30km, terminée avec Christian, le matador gentleman Poitevin ... et enfin Riumar, les pieds dans l'eau : 9h10'

Après l'effort, les récompenses, ... un peu gelée l'eau de la piscine !
Après l'effort, les récompenses, ... un peu gelée l'eau de la piscine !

Après l'effort, les récompenses, ... un peu gelée l'eau de la piscine !

Florilège d'images de rêve
Florilège d'images de rêve
Florilège d'images de rêve
Florilège d'images de rêve

Florilège d'images de rêve

Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !
Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !
Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !
Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !
Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !
Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !

Dans l'ordre d'apparition : Grand chef Gilles en récupération, Steph le photographe photographié, Steph photographe mais aussi intendant bagages, les Daltons, Gégé en trotinette infernale, un ravitaillement salvateur !

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 10:48
Dans le Layon, ça monte sévère, parfois !

Dans le Layon, ça monte sévère, parfois !

Ouf, c'était la dernière "patate"

Ouf, c'était la dernière "patate"

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 10:29
L'équipe des Mille-Pattes est prête à en découdre

L'équipe des Mille-Pattes est prête à en découdre

6 Mille-Pattes qui ont tourné, tourné ... et à la fin, podiums !
6 Mille-Pattes qui ont tourné, tourné ... et à la fin, podiums !
6 Mille-Pattes qui ont tourné, tourné ... et à la fin, podiums !
6 Mille-Pattes qui ont tourné, tourné ... et à la fin, podiums !
6 Mille-Pattes qui ont tourné, tourné ... et à la fin, podiums !

6 Mille-Pattes qui ont tourné, tourné ... et à la fin, podiums !

L'équipe après l'épreuve, avec son grand chef !

L'équipe après l'épreuve, avec son grand chef !

Partager cet article
Repost0
3 mai 2021 1 03 /05 /mai /2021 10:23
Circuit dans Buxerolles intra-muros : 10.3km _ 70D+

Circuit dans Buxerolles intra-muros : 10.3km _ 70D+

Un peu d'histoire

Après la seconde guerre mondiale, face au manque de logements, des sociétés "Castors" se créent : il s'agit d'un mouvement coopératif où chacun construit lui-même sa maison. Ce mouvement, initié à Bordeaux, va peu à peu s'étendre à différentes villes de France.

A Buxerolles, c'est en 1949 que débute l'aventure des Castors. Outre la réalisation de 144 maisons individuelles, c'est un véritable quartier qui a émergé, comprenant un centre commercial, une salle des fêtes, une école et une église, édifiée en 1962. La construction de la cité des Castors a marqué un tournant dans l'histoire de Buxerolles : désormais, la commune est entrée dans l'ère de l'urbanisation.

 

La Ronde des castors : une autre façon de visiter Buxerolles

Pendant ces années de construction du quartier, les Castors transportaient les pierres et le sable qu'ils extrayaient eux-mêmes à Lavoux et Dissay, durant leurs jours de repos et de congés.

En hommage, pour ce 1er Mai 2021, de 7h à 19h, nous avons ceinturé en course à pied la cité Buxerolloise par les chemins et petites routes de lotissements, dont celui des Castors.

12h et 77 tours à user nos semelles sur un circuit de 10,3km.

Un vrai moment de convivialité et de bonheur.

Les Castors Juniors à la base vie
Les Castors Juniors à la base vie
Les Castors Juniors à la base vie

Les Castors Juniors à la base vie

En préparation d'une hypothétique Ultra-Ardèche en juin, j'avais imaginé faire un bon vieux 100km tranquille pépère, fringuant et de bonne humeur, d'autant plus que la "base vie" se situait chez moi. A 7h de bon matin, accompagné de 5 vaillants guerriers, je m'élançais dans la ronde aventure. Un, deux, trois, puis quatre tours ... passés comme une lettre à la poste. Au 3ème tour, le groupe avait grossis de quelques unités bienvenues pour réguler la cadence.

Mais voilà, le 5ème tour fut difficile, comme s'il manquait de l'huile dans les rouages et le 6ème tour carrément galère ... un méchant "coup dans les carreaux". A ce moment là, Je me suis dis que l'orage était bien vite arrivé et qu'il était bien long à passer. Mais, comme ma gestion de l'alimentation et de l'hydratation me semblait optimale, le soleil est revenu briller sur les 7ème, 8ème et 9ème tours, avec une allure euphorique.

Le 10ème et ultime tour, s'est fait avec mon fidèle Ludo, seul rescapé de ces 12h. Nous avons bouclé cette ronde avec 103km au compteur et la satisfaction de l'avoir fait, sans être vraiment dézingués.

Je crois que les participants ont globalement apprécié ces instants, et pour certains, ce fut une journée de records et peut-être le point de départ de futures belles aventures.

Passage au 1er kilomètre
Passage au 1er kilomètre
Passage au 1er kilomètre

Passage au 1er kilomètre

Mission accomplie : 10 tours, 103 km, 700D+

Mission accomplie : 10 tours, 103 km, 700D+

Selon la règle, une bière équivaut à un tour, qui a donc coché le plus de tours ?

Selon la règle, une bière équivaut à un tour, qui a donc coché le plus de tours ?

Partager cet article
Repost0
5 avril 2021 1 05 /04 /avril /2021 13:11

Accalmie dans cette pandémie de Coronaminus. Un week-end d'octobre de grande liberté, masqué comme un Zorro qui aurait laisser glisser son camouflage sur la bouche, pour ne pas avaler l'invisible ennemi. L'occasion de retourner en centre France pour écouter une dernière fois le chant du COUC. Par les temps passés, lors de la seconde édition du 24h, j'avais déjà testé ce circuit un brin dépaysant, qui longe le cher et transperce le hall des expositions de Vierzon. La visite de la ville reste sommaire, mais cela remplace bien avantageusement un week-end Thalasso en bord de mer. Pour cette Der des Der, nous étions trois Buxerollois à vivre le clap de fin ... du film "Les quais du cher". Et pour cette gigantesque mascarade, je m'en suis sorti honorablement avec un 165km de pépère mal entrainé, qui a refusé de vivre l'orage, pour rester à surfer sur la vague du bonheur. Un moment mémorable partagé avec Samuel et Ludo.

 

Les Buxerollois sont prêts : Jean-Mimi, Ludo, Samuel ... masqués

Les Buxerollois sont prêts : Jean-Mimi, Ludo, Samuel ... masqués

et démasqués

et démasqués

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 18:55

Pour 4 personnes :

800g de petits encornets

2 poivrons -> 1 rouge et 1 vert

80g de chorizo doux

160g de pates collerettes Lustucru 3'

4 tomates

4 gousses d'ail

Persil

Sel

Piment d'Espelette

Gingembre poudre

Huile d'olive

Recette :

Préparer les encornets, les couper en morceaux ainsi que les tomates.

Couper les poivrons en fines lamelles et le chorizo en petits morceaux.

Hacher l'ail et le persil.

Cuire les pates.

Dans un Wok, faire revenir l'ail, ajouter les poivrons avec le chorizo, puis les tomates avec le persil.

Lorsque l'ensemble est bien fondu, ajouter les encornets, le sel, le piment et le gingembre.

Après 10' de cuisson à feu doux, ajouter les pâtes et laisser encore 5'.

Et c'est bon à s'en lécher les babines.

 

 

 

 

 

 

Petits encornets à la Buxerolloise

Petits encornets à la Buxerolloise

Partager cet article
Repost0